Le licensing serveur en environnement virtuel

Petit billet du lundi matin sur la gestion des licences Windows au sein d’une infrastructure virtuelle.

Aujourd’hui nous traiterons les licences Serveurs.

Il faut partir du principe qu’on ne licencie pas directement une machine virtuelle, mais la machine physique. On utilise ensuite le droit d’exécution d’instances fourni par la licence, et ce, quelque soit la plateforme de virtualisation utilisée.

Je vous recommande à ce sujet le site suivant : http://www.microsoft.com/france/licences/grandes-entreprises/fonctionnement-des-licences-des-produits-Microsoft.aspx

Voici un extrait du licensing MS :

Nombre d’instances autorisées dans des environnements de système d’exploitation physique et virtuel sur un serveur unique

  • Windows Server 2008, édition Standard
    1* + 1
  • Windows Server 2008, édition Enterprise
    1* + 4
  • Windows Server 2008 Datacenter
    Illimité

*Si vous exécutez simultanément le nombre maximal d’instances autorisées, vous n’êtes autorisé à exécuter l’instance du logiciel serveur dans l’environnement d’exploitation matériel qu’à la seule fin d’exploiter le logiciel de virtualisation du matériel, de fournir des services de virtualisation du matériel et de gérer et de desservir les environnements d’exploitation du serveur sous licence.

Exemple 1:

Prenons donc le cas d’un serveur Windows Server 2008 R2 physique, exécutant un hyperviseur, et uniquement l’hyperviseur sur l’hôte, et 5 machines virtuelles Windows.

Ainsi en installant Windows Server Enterprise sur l’hôte, nous couvrons 4 des 5 VMs. Il suffit ensuite d’acheter une édition standard et de la déclarer sur le serveur hôte. Les 5 VMs sont alors couvertes.

Exemple 2:

Reprenons le cas de l’exemple 1 avec pour différence que le serveur hôte exécute également le rôle de partage de fichier. Ainsi, nous consommons une des 4 instances sur la machine physique. 3 VMs seront donc couvertes par la licence Enterprise, il faudra alors faire l’acquisition de 2 licence standards supplémentaires.

Exemple 3: Le Cluster

Dans un environnement Cluster, le principe reste le même. Cependant il faudra licencier les nœuds en fonction du nombre maximum de VMs par nœud.

Notre cas sera un cluster Hyper-V 2 nœuds. Les machines physiques n’exécutent qu’Hyper-V. Il y aura 8 machines virtuelles, reparties à raison de 4 VMs par nœuds. Si l’un des nœuds est coupé, nous aurons alors 8 VMs sur le nœud restant.

Comme nous somme en cluster, il faut à minimum utiliser une licence Enterprise par nœud. Ceci nous autorise à exécuter 4VMs. Or nous devons licencier les 8 VMs qui pourront potentiellement se retrouver sur un nœud à un instant T. Ainsi, il faudra couvrir chaque nœud de 2 licences Enterprise, soit 4 licences Ent. au total.

En complément, je vous recommande également la lecture du document suivant (notamment à partir de la page 15) : http://download.microsoft.com/download/E/E/C/EECF5D44-9A88-43D8-AFDB-D2AB82BE035C/Win%20Server%20Lic%20Book%20customer%20hi-res.pdf

~ par jpk sur 11 janvier 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :